hellohelwe

Claustria

Lorsqu’en 2008, éclate au grand jour l’ignoble et ineffable fait divers autrichien ayant pour protagonistes, le monstrueux Josef Fritzl et sa « famille » séquestrée, violée, sinistrée, la première chose qui me soit venue à l’esprit (forte d’anciennes révisions de cours de philo, prodiguées par ma soeur) c’est le mythe de la caverne de Platon. En quatrième de couverture, Regis Jauffret en fait mention. « Des prisonniers qui ne verront jamais de la réalité que les ombres d’humains projetées sur la paroi de la grotte où ils sont enchaines. » Je me suis donc demandée dans leur ignoble réalité, quelle était la plus supportable? Celle de la fille aînée qui a connu le vrai monde jusqu’à ses 18 ans et pouvait se raccrocher à des bribes de souvenirs de liberté. Ou celle des enfants nés dans la cave et qui ne peuvent se languir ou manquer d’un monde dont ils n’ont pas l’idée? Où se situe le moins pire, l’enfant qui né aveugle pour qui le rouge n’est  qu’abstraction ou celui qui perd la vue à 15 ans et se souviendra de ce qu’est un nuage?

Page 536, je viens de terminer Claustria de Regis Jauffret (auteur dont le précédent Microfictions m’avait transportée). Je garde autant d’estime pour le romancier et son talent, ce livre reste excellent. Mais à chaque chapitre, je n’avais de cesse de souhaiter qu’il ne soit que pure fiction tellement l’abomination qui y est décrite m’est nauséeuse. En préambule il annonce que « ce livre est une oeuvre de fiction ». Pourtant, par le noms des personnages, l’adresse de la maison, la véracité des dates, tout le ramène à sa narration d’un fait divers qui a bel et bien eu lieu. S’il n’avait été que pure fiction, il aurait été un chef d’oeuvre et d’aucun n’aurait pu imaginer qu’un romancier puisse avoir une imagination aussi débordante et malsaine pour inventer un tel crime. Mais la réalité, malheureusement, dépasse la fiction, Hannibal Lecter est maintenant à Miami ou au Canada. Et Josef Fritzl a existé avant que l’encre du Seuil devienne la matérialisation du talent de Regis Jauffret.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 8 juillet 2012 à 2109 05. Elle est classée dans Flair et taguée , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Claustria

  1. CLAUSTRIA

    In 2008, the awful and ineffable Austrian news broke. It shown the monstrous character Josef Fritzl and his locked, rapt, stricken ‘’family’’. My first thought (thanks to my dear sister and her philosophy lessons) was about Platon ‘s Cave Myth. On the back cover, Regis Jauffret mentioned it: ‘’prisoners who will only see from the reality its shadows on the wall of the cave they are enslaved into’’. So I was wondering, in their scurvy reality, which one was the most bearable? The elder daughter’s one, who lived in the reel world till the age of 18 and can recall memories of freedom. Or the born-into-the-cave children who can’t miss or expect a world they can’t have any single idea about? Where is the less worst, the blind-born children for whom red is just an abstraction or the one who has lost the ability of seeing at 15 years old and will remind what is a cloud?

    Page 536, I just finished Claustria of Regis Jauffret (author whose, Microfictions, previous book moved me). I keep on appreciating the novelist and his talent, the book remains good. But at every chapter I was hoping it is a fictional story, because what it is described in, is queasy. In the lead-in the author informed that ‘’book is a fiction’’. However, by the name of the character, the address of the house, truth of the date, every single detail link the book to the reality indeed occurred. If it was only fiction, it would have been a masterpiece and everyone who had thought the novelist is very inventive and insane to have invented such a felony. But unfortunately, reality is beyond fiction, Hannibal Lecter can now be found in Miami or Canada. And Josef Fritzl was real before the ink of the editor settle down with Regis Jauffret’s skill, this ignominious story.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :