hellohelwe

Le grand pardon

Et si on disait que les locutions latines sont lois … errare humanum est… Sachant cela, en tant qu’humain, on aura commis, on commettra des erreurs. Seront-elles pardonnables ? C’est au blessé de répondre. Cela dépend aussi de la gravité relative du méfait. Vraisemblablement il est plus facile de pardonner à un coiffeur qui aura raté votre coupe, qu’au SS qui aura exterminé toute votre famille. Le temps fait aussi son affaire, il y a moindre mal d’avoir perdu son amoureux de CE2 car il a succombé à votre copine, que de digérer que votre mari, vous ait quitté pour votre -ex- meilleure amie.

Mais quand le pardon se fait discret, voir inexistant, quand l’amertume prend place, quand la rancoeur est le pain quotidien, on pourrait offrir à l’autre les pierres qu’il voudrait nous jetter. Que ça cesse! Si V. Hugo a écrit dans L’art d’être grand-père, « Le pardon, quel repos! » c’est parce que cela soulage certes le pardonné, mais c’est surtout le pardonneur qu’il épargne et grandit. Je voudrais que chaque silence, bavard de ressentiments, fassent place à des regards, muets, emplis d’indulgence et d’amour.

Je vous demande pardon, et ça ne veut pas dire que je vous demande de répéter la question.

The Atonement

What about considering latin locutions as law … errare humanum est … Knowing this, as human being, we would have done, we will make mistakes. Will they be forgiven? It’s the hurted one’s call. It depends also how bad is the faux pas. Probably it’s easier to forgive the hair dressed who messed up your cut than the SS who exterminated your whole family. Time helps as well, it’s tinier to have lost your grade school boyfriend in favor of your friend, than putting up with your husband leaving you for your -ex- bestfriend.

But when the forgiveness is too discreet, almost invisible, when bitterness is there, when rancor is the bread-and-butter, we could give the other one the stones we deserve to be thrown in our face. Enough! If V. Hugo wrote in The Art of Being a Grandfather, « The pardon, what a rest! » it’s because not only it relief the forgiven one but especially because it spares and make wiser the forgiver. I wish, instead of feeling that every silence includes a resentment, seeing looks fulfilled by clemency and love.

I beg you pardon, and I mean, I do not ask you to repeat.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 28 février 2013 à 2311 25. Elle est classée dans Flair et taguée , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Le grand pardon

  1. Le , Vince a dit:

    Forgive, but don’t forget…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :