hellohelwe

Zakynthos, ZTH, Greece.

Comme toujours, victime de malchance dans les aéroports, je suis prête à rater ma correspondance. C’était sans compter sur mon voisin, qui, pris de sympathie pour moi, appelle une de ses amies, hautement placée dans la hierarchie aéroportuaire athénienne, qui fera mon enregistrement pendant que je vole, et m’attendra avec mon boarding pass à la sortie de la carligue. Mon Ulysse* (aka Georges) a 60 ans, vit dans le Connecticut – mais n’en a rien perdu de ses connections grecques. Grâce à lui, j’affronte les dédales* de l’aéroport d’Athènes en y courant mon marathon* jusqu’a mon bi-hélices, et même sans le sac, je me sens Hermes*. Son aide c’est mon fil d’Ariane*. La wasta dont il me fait bénéficier c’est l’ascension du Mont Parnasse. Et à mesure que Paris s’éloigne, Pâris* se rapproche. Ou plutôt Zakynthos.

J’arrive en Grêce, je regarde les gens autour de moi, je pense à mon nez et je me dis que je suis en famille.

Zakynthos donc. On m’avait assurée que c’était une île merveilleuse, la plus belle, la plus préservée. Quand je vois les calèches pour promener les touristes, permettez moi d’en douter. De même que lorsque je me retrouve un soir dans le village de Laganas, haut lieu du toursime bing drunk anglais, et néo mafiosi soviétique. Une enfilade de bars plus ridicules les uns que les autres, où je découvre que l’habit traditionnel est le micro boum boum short « I Love Zante ». A côté de ça, Lacanau Océan c’est l’île de Port Cros.

Zante (le nickname de l’île) où les grecs font semblant de parler anglais. Lorsque je demande où puis-je trouver un taxi on me répond “oui”. Bien que la réponse ne soit pas celle escomptée, la finalité en est la même, mes fesses sont conduite par un taxi. En arrivant à la plage je comprend quel mot de ma seconde requête n’avait pas été compris “I want a nice beach, with nice water, and nice sand”.  SAND. Je suis donc sur une plage de galets.

Mais il reste certain que je n’ai jamais vu d’aussi beaux rivages, une eau à la fois aussi crystalline que turquoise, aussi douce que salée. Je tombe en amour pour l’eau grec –davantage que pour le Ouzo!

 

As always, unlucky I am in the airports, I’m ready to miss my correspondence. Thankfully, my neighbor intended to help me, by calling a friend of him at the airport, who checked me in while I was in the air and was waiting for me at the exit of the plane with my boarding pass printed. My Ulysse* (aka Georges), 60 years old, lives in Connecticut, but didn’t lose any of his Greek connections. Thanks to him, I can manage the airport maze, running my marathon* till the twin-screw airplane; although I don’t wear the bag I feel like Hermes*. His help is my Adriane’ thread*. His wasta is the Parnasse Mount* climb. And the more I get away from Paris, the more I get closer to Pâris*. Or to Zakynthos actually.

I’m in Greece, I look around to the people, I think about my nose and I feel like in family.

So Zakynthos, I’ve been assured it is a terrific island, the most gorgeous one, the more preserved. But when I saw the horse-drawn coach for tourist, I eventually doubt. As well when I end up in a tiny village called Laganas, spot for binge drunk English tourist and neo pimps from the ex URSS. It’s just a succession of ugly  and ridiculous  bars where I figure out that the traditional apparel is the “I love Zante” micro-short. In comparison, Lacanau (a redneck beach venue in south France) is Port Cros (a wild, protected and preserved island in France).

Zante (nickname of Zakynthos) where Greeks pretend to speak English. So when I ask where could I find a taxi, I’ve been answered “yes”. Not the expected reply but still it works, I’m in a taxi and that was my aim. But when I reach the beach I’ve asked to go because “I want a nice beach, with nice water and nice sand” I figure out which word he didn’t get : SAND. I’m on a shingles beach.

But for sure I have never ever seen such beautiful shores, a water,both, so clear and so blue, so soft and so salty. I am in love with Greek water – more than with Ouzo!

 

* Khallas Greeks mythology quotes?

Publicités
Cette entrée a été publiée le 31 juillet 2013 à 1705 12. Elle est classée dans Flair et taguée , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Zakynthos, ZTH, Greece.

  1. Pingback: terra trema | hellohelwe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :