hellohelwe

Son dernier souffle

Passons sur le fait que la toussaint devrait être renommée. Aujourd’hui c’est le jour de tous les morts, et le simple fait d’être décédé ne canonise pas les gens. J’en connais même, dans les starting blocks du trépas, d’être loin de gagner leur place au paradis malgré ce qu’ils croient. Bref.

1er novembre.

Ce jour là, il faudrait toujours qu’il pleuve. Parce que pleurer sous la pluie c’est comme souffler dans la tempête ; ça ne se voit pas, ça ne sert à rien mais ça fait du bien.

Quand quelqu’un d’aimé disparaît, on ne peut plus respirer. Dans le film de Rémi Besançon, le premier jour du reste de ta vie, il y a la plus belle scène de deuil qui soit où Zabou Breitman respire le souffle de son mari décédé qu’il avait laissé dans un oreiller gonflable. Inspirer ainsi l’air expiré par son époux,  c’est comme recevoir  un bouche à bouche de l’au delà, qui sauve et surtout qui permet de survivre. De lui survivre.

On devrait tous avoir la chance de garder quelque part un peu de l’air partagé avec ceux que l’on a aimé. En cas de besoin, pour reprendre son souffle.

 

His last breath

Today is called the « allsaint » day. Not as per the nineties girl’s band but in tribute to all the dead people. But it is not because people are dead that means they are saints. I even know some, who are close to die but far to get in heaven.  Anyway,

On that specific day, I wish it always rains. Because crying under the rain is like blowing in the wind; it’s meaningless, it’s useless but it helps.

When a beloved is gone, we are breathless. In a Remi Besançon’s movie, there is that mourning scene where the widow breath from an inflatable pillow the air her dead husband has left in. By inhaling the breath he exhaled, she kind of receive a mouth to mouth from the hereafter, which rescue her and make her survive.

We should all have a chance to keep somewhere a bit of the air shared with the people who cared. Just in case, to catch our breath.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 1 novembre 2013 à 1503 52. Elle est classée dans Flair et taguée , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :