hellohelwe

En attendant Alzheimer (que disent nos oublis?)

Par l’expérience j’aurais pu croire avoir un genre de mémoire orientée, j’en veux pour preuve mon incapacité totale à mémoriser les tables de multiplications mais à connaître sur le bouts des doigts mes verbes irréguliers anglais. Comme si je n’avais pas la bosse des maths mais le goût des langues. Cependant, il suffit que je me rappelle que je ne connais que les 3 premières formes de déclinaison du latin sur les 7, corvus, corve, corvum (après ???) pour faire vaciller mon hypothèse.

Alors peut être que ma mémoire est sélective… Mais dans ces cas là, qu’est ce que ça dit de moi que je connaisse par cœur et presque à mon insu les paroles de la chanson des Forbands (allez chante chante danse et met tes baskets…) alors que je préfèrerais citer in extenso du Victor Hugo. Si ma mémoire est sélective alors je ne valide pas ses choix. De la même façon pourquoi je connais encore par cœur le numéro de garçon moins 10 alors que je ne connais pas celui de l’actuel. Les critères de sélection de ma mémoire sont assez absurdes. Et encore une fois, j’aurais préféré me souvenir de ce qui se passe exactement à la minute 43 de Citizen Kane, plutôt que de me souvenir que dans l’épisode #1023 de Plus Belle La Vie Madame Vitreuil dit qu’elle n’a jamais eu et voulu d’enfants.

Pourtant même si je me souviens des déclarations de la fictive Mme V., je ne fais pas office de boite noire ; et quand on me prend à partie ou à témoignage dans des faits réels « tu sais au dîner chez Untel, elle l’avait dit que jamais elle ne ferait ça ». Ma réponse c’est toujours « Ah bon ??? Je ne devais pas être là à ce moment là. »

Ma mémoire ne me guide pas, elle me perd. Il est certain que si je vais faire des courses pour spécifiquement acheter du beurre ou à la pharmacie acheter du produit à lentilles, je reviendrai avec plein d’autres achats mais en aucun cas mon besoin. Pourtant sur place, je sais que je suis en train d’oublier quelque chose, mais impossible de m’en souvenir. Comme si, mon besoin n’était pas motivant. Je dois donc m’y résoudre, je n’ai aucune mémoire. Mes poches ont des trous et mon cerveau est alvéolé. Je suis un golden fish hors du bocal.  Alors je fais beaucoup de liste, que j’oublie elles aussi. J’ai d’ailleurs un cahier d’idées où je note tout groupe, tout livre, toute idée cadeau dont j’entend parler (je l’ai depuis 3 ans, j’en suis à la page 3, car là aussi j’oublie d’y écrire), mais aussi de nombreuses listes sur mon téléphone que je dois recopier dans ce fameux cahier, et des post it collés tout autour de mon bureau.  Mais j’oublie de les consulter.

Pourtant j’ai l’impression que je peux croire ma mémoire et qu’elle me sécurise, qu’elle est fiable. Qu’en fait, elle ne me perd pas. La nuit dernière j’ai rêvé que j’étais de retour à Beirut après de nombreuses années et j’arrivais sans encombres à conduire et m’orienter d’Achrafieh à Hazmieh. C’était peut-être un rêve, mais il y a quelque temps, pour de vrai, je connaissais toujours parfaitement les rues de Barcelone, il n’y a donc pas de raison pour que les dédales soient plus certains du côté de la méditerranée où je ne dors pas. En fait ce n’est pas une mémoire que j’ai mais un fil d’Ariane, qui me ramène chez moi, au bout duquel si je compose 8206, ca ouvrira la porte d’un ancien appartement rue Lafayette.

Et quand ma mémoire me joue des tours comme oublier de manger, oublier que j’étais fâchée contre cet ami, oublier que j’avais mal, oublier qu’il me rendait triste je trouve ça pas si mal !

Reste que les chemins de ma mémoire sont incertains, il n’est pas exclu un jour que je perde les Forbands Via Laietana en allant chercher … en allant chercher quoi déjà ?

Publicités
Cette entrée a été publiée le 5 décembre 2013 à 101 08. Elle est classée dans Flair et taguée , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “En attendant Alzheimer (que disent nos oublis?)

  1. Le , Vince a dit:

    Très joli texte. « La mémoire est aussi menteuse que l’imagination, mais elle est bien plus dangereuse avec ses petits airs besogneux ». Disait Sagan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :