hellohelwe

Je n’ai pas de portrait de Dorian Gray

A ce jour, j’ai perdu davantage de permis de conduire que de points sur celui-ci. Selon l’angle de lecture, je suis soit une conductrice hors pair soit la reine des étourdies.

La première fois que je l’ai égaré, ça m’arrangeait. En effet, quelques années auparavant je n’avais pas réalisé que les deux photos demandées lors de mon inscription à l’auto-école allaient illustrer mon permis de conduire jusqu’à ma mort. Je n’étais donc pas exactement à mon avantage. Après un passage heureux par le photomaton (et un peu trop long à l’étape préfecture) je suis devenue détentrice d’un tout nouveau permis où je me trouve jolie. J’aurais 22 ans à vie.

C’était sans compter la mafia voleuse de papiers (la même mafia que celle qui vole toujours une des deux chaussettes dans la machine à laver) et la re-perte du dépliant rose. Sauf que nous sommes en 2011, dix ans exactement après les attentats du 11 septembre. L’écroulement des deux tours a eu des effets annexes déplorables, et je ne parle pas de la chute de la bourse ou d’autres évènements importants, mais bel et bien des nouvelles mesures qui ont bouleversé mon futile quotidien.  Depuis, je suis obligée à chaque fois que je prends l’avion d’être sûre d’avoir deux chaussettes assorties (ce qui n’est pas facile rapport à la mafia sus-citée) car je vais être obligée de me déchausser et surtout d’être reconnaissable sur ces foutues photos conformes.

Pourtant ce n’est pas moi, c’est mon antithèse ;  les cheveux ne doivent pas sortir du cadre, alors même que je m’attache quotidiennement à les décadrer, pas d’accessoires alors qu’il m’a été parfois dit que j’étais « accessoirement » trop compliquée. Tête nue ?! Mais non j’ai la tête pleine ! La seule chose qui est immuable c’est la place et la forme de mon nez, pourtant l’élément de mon faciès que je retoucherai bien ! Et surtout la dernière injonction ; regarder devant sans sourire. WTF ? Si on regarde en face de soi sans s’en réjouir, n’y aurait-il pas une forme de peur de l’avenir ? Et non moi je fonce pour conduire !

En conséquence, je ne garderai pas de moi un portrait de Dorian Gray, une jeune et belle version de mon image. Ce manquement à mon narcissisme, à l’inverse du héros d’Oscar Wilde, m’ouvrira peut-être les portes du paradis. Peu importe ma tête à ce moment là.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 28 février 2014 à 2210 43. Elle est classée dans Flair et taguée , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :