hellohelwe

Un homme ça trompette énormément

20h30 précises, 3 petites notes de musique. Première antinomie, je n’ai jamais connu un libanais à l’heure.

C’est que le plaisir va durer, presque deux heures, je suis en apnée, lui ne semble jamais essoufflé.

On a déjà dit que si tu penses avoir compris quelque chose au liban c’est que tu n’as rien compris. La transposition serait juste elle aussi;  si tu penses avoir compris quelque chose à la trompette d’Ibrahim Maalouf c’est que tu n’as rien compris.  Parce qu’il y a tout à comprendre, à entendre. Jamais je n’ai connu le jazz si rock & roll, la trompette si persienne, la musique instrumentale si narratrice. Ce ne sont pas des morceaux, mais des chansons, où les notes font des phrases. Et ses paroles sont bien plus belles et universelles que chez beaucoup d’autres artistes.

Le plaisir procuré par le musicien (par les musiciens, n’oublions pas les merveilleux artistes qui l’accompagnent) ne serait pas si grand si l’homme paraissait mesquin. Au contraire,  il vous reçoit en concert comme on est invité à manger à Beirut, avec une générosité qui n’a pas de semblable, il est simple, il est humble. Il introduit de l’humour dans sa musique, et ça c’est très intelligent.

Ce n’était pas celui de Tanios, mais le rocher de Palmer. Et il ne fallait pas manquer ça.

Alors voilà, si il y a des gens demain soir à Casablanca, il ne faut pas rater ça.

Une dernière note, Mabrouk.

 

8 pm sharp, first notes and my first on-time Lebanese ever ! Introducing a long time pleasure, almost 2 hours. I’m breathless, he seems breathfull.

It already have been said that if you think to have understood Lebanon, then you didn’t get anything. The transposition works; if you think to have understood Ibrahim Maalouf’s trumpet, then you didn’t get anything. Cause there is everything to understand.

I never heard such a rock & roll jazz, such an eastern trumpet, such a storyteller acoustic music.  There are not piece of music but songs, where notes make sentences. And the lyrics are way more beautiful than others songwriters.

The music delight would haven’t been the same if the guy (the guys, cause the others musicians are terrific as well) was a jerk. Not at all, he hosts you in the gig just like a dinner in Beirut, with an endless generosity. He is nice, humble. Bringing humor in songs, and that is totally clever.

It wasn’t the rock of Tanios, but the Rock of Palmer. And shouldn’t have been missed.

So, just for the record, if there is anyone in Casablanca tonight, you should attend.

A last note, mabrouk.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 30 mars 2014 à 1604 49. Elle est classée dans Flair et taguée , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :