hellohelwe

87 ans de vie et 100 de solitude

Si Gabriel Garcia Marquez avait la rage d’écrire, moi j’avais l’envie dévorante de le lire jusqu’au bout de la nuit.
100 ans de solitude a été mon premier « livre préféré », au moment de l’adolescence, probablement conseillé par quelqu’un mais choisi par moi, pas par l’école (pourtant aujourd’hui je pense qu’il devrait être dans les programmes scolaires).
Tous les autres s’appellent Ali, mais tous les hommes ici s’appellent José Arcadio ou Aureliano. Et ne jamais décrocher, s’accrocher en réalité à cette saga familiale a été la première plus belle expérience littéraire qu’il m’est été donné de lire.
Alors à l’heure où les genêts sont en fleurs, le monde de la littérature est en pleurs.

20140419-154817.jpg

Publicités
Cette entrée a été publiée le 19 avril 2014 à 1705 48. Elle est classée dans Flair et taguée , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :