hellohelwe

L’homme à contretemps.

Le spécimen dont il est ici question, échoue à rendre pérenne ses relations sociales ; amoureuses et amicales par défaut de ponctualité. Cet homme là ne vit pas dans la même temporalité et saisonnalité que ses pairs.

Il est consternant de noter que chez certains individus la journée ne commence qu’à partir de 22H3O. Alors même que la veille ledit garçon vous proposait de vous voir le lendemain pour un apéro, il ne daigne vous rappeler que lorsque le soleil est couché (au mois de juin, donc tard). Mais dis donc jeune homme, à 23h00 c’est plutôt l’heure du digeo. Cherche-t-il à cacher sa vampiralité ? D’autres encore affrontent le soleil, mais n’existent que du jeudi au samedi, comme s’ils faisaient shabbat, carême et armistice sur un grand pont des lundis, mardis, mercredi. Si cela ne me paraissait pas sitcomesque, j’en arriverais presque à penser qu’ils ont une double vie, et dans la première ils ne luttent pas contre le crime organisé avec la CIA.

Mais moi aussi j’ai un côté James Bond Girl, et le retardataire devrait en prendre conscience et savoir que lorsque je lui donne mon numéro de téléphone, il a, au maximum, trois jours pour m’appeler, sans quoi, mon numéro s’autodétruira. Il n’y a pas de « bientôt » qui tienne, bientôt ça ne veut rien dire, ça n’a pas de sens et ça n’a pas de durée. C’est comme après. Expérience quasi hebdomadaire : l’ami qu’on appelle, qu’il soit 8h00 ou 20h00, qui vous transfert sur messagerie après deux sonneries, et envoie dans la foulée un texto automatique et préécrit disant « je suis en réunion, je te rappelle après ». D’abord je ne savais pas que j’avais des amis si overbooké, et ensuite, je m’interroge depuis 6 mois sur le sens caché de après. J’en arrive à la conclusion qu’après c’est du grec et que ça appartient au champ lexical des chalandes.

 

C’est comme celui qui vous rappelle le lendemain de votre mariage pour vous dire qu’il vous aime.

Il y a comme un problème de timing.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 31 mai 2014 à 1705 55. Elle est classée dans Encyclopédie masculine et taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :